Ce matin je marche dans le désert de dunes 
Très vite, il me faut prendre un rythme régulier dans ma progression 
Aussi, mon esprit vagabonde. 
Des questions, peu de réponse. Qu’importe.
Où vais-je ? Vers quoi ? Vers qui ? Qu’importe.
Je vais bientôt le savoir.

 

Je sais d'où je viens, je viens de quelque part. 
Je viens de quelque part où tout s'exige
Je viens de quelque part du tout ou rien
Je viens de quelque part du tout, tout de suite. 
Je vais vers un quelque part que je ne connais pas. Qu'importe!


Entre ces deux quelques part, je suis bien là.

Debout dans mes chaussures et ma djellaba. 

Que suis-je venue faire ici : voir ? Vivre ? Apprendre ? Comprendre ?

Je ne suis pas venue ici seulement pour vivre le désert, le temps d'une semaine
Je ne suis pas venue ici seulement pour voir la beauté des crépuscules
Je ne suis pas venue ici seulement pour voir les ondulations sensuelles des dunes

 

Non, l'immensité du désert ne me fait pas peur !
Je suis une femme de la mer.

Le silence du désert ne me fait pas peur,
Je vais pouvoir mieux m'entendre. 


Le sable du désert pénètre partout,
Je veux en rapporter quelques centaines de grammes pour ma petite collection.  
Je suis aussi venue à la rencontre de quelque chose, à la rencontre de quelqu'un,
A la rencontre de moi-même dans un espace extrême par ses forces
Contre lesquelles les hommes sont si petits. 

Partout, je sais voyager léger, un sac à dos pour maison. 
Mais dans le désert, pas d'eau, 
Pas de lavage de main comme je l'ai appris pendant mes longues années d'études.
Une lingette suffit.

C'est ça, je viens à la rencontre de moi-même face à l'hygiène, 
Face à ma peur du microbe invisible. 

C'est ça, je suis venue me frotter aux dernières séquelles de mon formatage médical. 
Et Dieu sait si c'est un effort pour un médecin formé au vingtième siècle !
Oui, c'est bien ça mon cadeau caché d'aujourd'hui!

ML 

Répondre à cet article