Voici le joli moi de Mai qui montre son petit bout de nez!! Au mois de Mai fais ce qu'il te plaît !! alors soyez créatifs avec tous ces nouveaux primeurs. Pour ce 1er marché de Mai, je vous propose de prendre votre panier et de vous poster devant l'étal de votre maraîcher de terroir qui utilise peu ou même pas du tout de serre pour accélérer la maturation de ses légumes. Il vous dira de ne pas prendre de poireaux car ils sont en train de "monter" tout comme les cardes.

En plus des légumes nouveaux que vous avez consommés depuis le début ou la mi avril, vous allez regarder du côté des navets et oignons nouveaux que vous utiliserez frais râpés pour les navets avec des carottes et de l'huile de noix ou dans une salade ou en potage avec les oignons, les fânes de radis ou de navet. Le navet, famille des crucifères comme le chou, le rutabaga, le radis et le colza, est employé partout dans le monde de différentes manières. Farci, rissolé, râpé en choucroute...

Le fenouil que vous allez dégustez crus ou cuits. Son avantage premier est qu'il apporte des bases à l'organisme, comme la plupart des fruits et légumes. Il a son rôle dans l'équilibre acido-basique de l'organime qui se mesure grâce au ph urinaire sur les 2èmes urines du matin et qui doit se situer au plus proche de 7. S'il est inférieur, notre corps est trop acide et les risques d'encrassage et agression des tissus par les résidus acides nous guêtent et dans un deuxième temps déminéralisation, pillage minéral, épuisement métabolique etc.

Son goût anisé s'estompe à la cuisson et accompagne aussi bien poisson que viande. Essayez et soyez créatifs.

Elle est arrivée la fraise de pays murie au soleil du nord de la Loire sans serre !!! Les cerises seront bientôt là aussi mais pas avant la fin du mois. 

Et devant l'étal du poissonnier, avez-vous repéré le thon, excellent poisson gras donc riche en oméga 3 (EPA, DHA), famille de graisses poly insaturés, mieux connus aujourd'hui pour leurs effets protecteurs contre les maladies cardio-vasculaires, les cancers et les dépressions par incorporation des parois cellulaires, en vitamine A, D qui favorise l'absorption du calcium par l'intestin. Comme il n'est pas encore un poisson d'élevage il est plus riche en oméga 3 car il a consommé plus de zoo et phytoplancton, mais ne le soumettez pas à une cuisson agressive qui dissolvent ces graisses comme le barbecue qui réduira sa teneur en oméga 3 et n'oubliez pas d'en découper tout ce qui est noirci, trop grillé, zone cancérigène. N'en faîtes votre base alimentaire car il contient des quantités certaines de mercure puisque prédateur des autres petits poissons.

D'autres poissons arrivent comme la sardine, elle aussi riche en oméga 3. La teneur en acides gras évolue aussi selon le cycle reproductif : le hareng contient 5% de graisses de février à avril, et 20% de juillet à octobre. Les autres poissons gras sont anchois, truites, saumon, anguille, et n'oublions pas le maquereau,  toute l'année sur les marchés bretons.

Pour préserver les qualités nutritionnelles des poissons gras, adoptez des modes de cuisson peu agressifs : marinades, bain-marie, papillottes, poché et vapeur.

NB. Les poissons maigres - morue, haddock, sole, carrelet, brochet - ont une chair surtout constituée de muscles. Principal intérêt nutritionnel : leurs protéines de bonne qualité.

Continuez à acheter les langoustines, c'est la meilleure saison pour les déguster. Les araignées arrivent et vous la trouverez plus facilement sur le littoral. 

Bonnes découvertes et souvenez vous qu'un produit de saison est toujours moins cher...

Répondre à cet article