En étant présent à son repas, nous élevons notre niveau de conscience. Cette conscience permet d'être avec soi dans ce soin plaisant, agréable et réconfortant qu'est l'acte de se nourrir.

Etre conscient de ce qui se passe lors du repas permet de ressentir sa faim et de la vivre sans crainte, de reconnaître les odeurs, les saveurs, les arômes, c'est cela déguster. Puis chemin faisant la perception de la disparition de la sensation de faim quand on porte son attention sur sa zone gastrique c'est cela la sensation de rassasiement. Il faut avoir eu faim  dans son corps pour être rassasié. Ainsi manger avec lenteur, calme et sérénité, dans un bel environnement, des aliments simples, de qualité, de la saison est un acte intime, un acte d'amour pour soi, un véritable respect de soi. Toute cette recherche fait de ce moment un instant de raffinement, de délicatesse pour soi que nous sommes en devoir de nous accorder ....

Ainsi s'arrêter de manger quand la faim a disparu... c'est une des premières façons de soulager son corps du "trop". Pas besoin de compter les calories! 

Répondre à cet article